Qu’est-ce qu’un contrôle arrêt maladie ?

contrôle arrêt maladie

Au sein d’une entreprise, les salariés ont droit à une indemnisation de l’arrêt maladie. Cela dit, si durant vos périodes de travail, vous tombez malade, vous avez le droit de prendre du repos selon les recommandations de votre médecin, et cela n’est pas enlevé de votre salaire. Cependant, la Sécurité sociale ainsi que les employeurs ont le droit de vérifier si cela est vrai ou pas. C’est le contrôle arrêt maladie. Comment fonctionne-t-il ?

Le contrôle d’arrêt maladie par l’employeur : c’est quoi ?

Votre employeur a le droit de vérifier auprès de votre médecin si la raison pour laquelle vous n’avez pas travaillé est justifiée ou pas. Pour le contrôle arrêt maladie, normalement, un praticien libéral fait une visite auprès du docteur qui dit vous avoir donné les repos. Sachez que vous ne serez pas informé de cela. Peu importe la durée de vos repos, un jour, deux jours, une semaine, ou même un mois, c’est dans le droit de la société de vérifier sans votre accord.

Le médecin à son tour a pour rôle d’indiquer à votre employeur que l’arrêt de travail est normal et que c’est pour le bien de votre santé. Il doit aussi prouver que c’est légitime. Dans le cas où les responsables ne trouvent pas l’adresse de votre docteur, c’est considéré comme faux. Ainsi, l’employeur vous notifie le nombre de jours de votre arrêt maladie sur vos indemnités.

L’autorisation d’absence du domicile : qu’est-ce que c’est ?

Lors d’un controle arret de travail, sachez que tout est pris en compte. Normalement, votre médecin précise déjà dans votre document d’arrêt de travail si vous pouvez sortir ou pas. Si vous avez la possibilité de sortir, pensez tout de même à rester chez vous entre 9 heures et 11 heures le matin et entre 14 heures et 16 hures l’après-midi, et cela, tous les jours.

Les docteurs ont la possibilité d’autoriser des sorties sans poser des horaires fixes, mais cela dépend de votre état de santé. Si vous vous absentez vraiment, la raison doit être purement médicale. Par exemple, vous devez faire un vaccin, une piqûre, … Cependant, sachez que si votre remise en forme nécessite l’aide de l’un de vos proches, vous pouvez vous installer chez vos parents, vos familles, vos amies, etc. Vous devez tout de même informer de cela à votre employeur dans le cas où il vérifie.

Que faire dans le cas où les indemnités sont supprimées ?

Cela se présente dans de rares cas, mais si lors d’un controle arret maladie, rien n’est justifié, vous pourrez en être victime. C’est par exemple inévitable si le contrôleur est arrivé au moment où vous devez sortir ou si vous ne l’avez pas entendu sonner à votre porte. Le mieux, c’est que vous demandiez à votre médecin traitant de recommander au contrôleur de faire un nouvel examen qui justifie votre état. Vous pouvez aussi protester que ce dernier a effectué ses missions bien trop tard. Pour cela, vous pouvez donner à votre employeur, ce qui est écrit sur votre ordonnance.

Quel est l’intérêt d’une mutuelle étudiante ?
Sécurité Sociale : A quoi servent mes cotisations sociales ?