Dépistage de la Covid-19 : qu’est-ce que le test PCR ?

Chaque pays a mis en place des centres de tests un peu partout sur son territoire. Ces tests sont indispensables pour permettre d’éradiquer la pandémie. Les laboratoires d’analyses virologiques effectuent des tests PCR pour réaliser les dépistages de la Covid-19. Le test PCR permet de savoir s’il y a présence du génome dans le sang prélevé de l’individu ou non.

Les principes de base du dépistage

Le test PCR Covid-19 permet de savoir si un individu est porteur du virus. Un prélèvement de la salive ou dans le nez est nécessaire pour réaliser le test. Vous obtiendrez le résultat de l’analyse après une journée. Il est aussi possible de faire un test à partir d’un prélèvement sanguin. Le test PCR a pour principal avantage d’effectuer dans un temps donné des tests de dépistage. Par exemple, grâce au test PCR Covid-19, la France réalise plus de 170 000 tests par jour soit plus de 1,3 million par semaine. À noter que votre assurance maladie prend en charge ces tests.

Qu’est-ce que le test PCR ?

Le test PCR Covid-19 ou test Polymerase Chain Reaction en anglais est un test qui permet de dépister l’existence de la souche de SARS-CoV-2 dans l’organisme humain. C’est une technique utilisée dans les laboratoires d’analyses permettant l’amplification d’un ADN spécifique après une multiple répétition d’une réaction chimique. Le génome du virus étant une molécule d’acide ribonucléique, il faut alors connaître la quantité de ces molécules d’acide ribonucléique. Pour cela, les laboratoires utilisent des tests RT-PCR en quantité. Le test PCR se fait en trois étapes : la première étape consiste à réaliser une dénaturation, la deuxième étape l’hybridation et la dernière étape consiste à faire une élongation.

Les différentes étapes du test PCR

La première étape qui est la dénaturation consiste à séparer les brins de l’acide désoxyribonucléique en le chauffant à une température avoisinant les 100 °C pendant une dizaine de minutes ou un quart d’heure au maximum. La polymérase se décroche après quelques cycles de réaction chimique. La deuxième étape se passe dans une température avoisinant 50 °C. Des amorces prennent racine sur les acides désoxyribonucléiques à amplifier, travaillant en binôme. La troisième étape qui est l’élongation est faite par une enzyme travaillant à 72 °C. L’enzyme se colle à l’amorce et fabrique un brin d’acide désoxyribonucléique complémentaire. Ces étapes tournent en boucle jusqu’à la détection d’une quantité considérable d’amplicon qui est un fragment d’ADN amplifié par PCR. Si les marques posées sur les ADN sont visibles après plusieurs cycles, alors la présence du coronavirus est confirmée.

Guide en ligne pour trouver une pharmacie de garde près de chez soi
Quels sont les traitements de la cystite ?